15 façons de réduire son coût par clic dans les publicités Google et Facebook

En tant qu'Ecommerce et avec tous les changements survenus dans l’écosystème du marketing l’année dernière, vous avez certainement dû revoir vos priorités en termes de retour sur investissement publicitaire.

Et bien que de nombreuses mesures aient un impact sur le ROI, faisons d’abord un point sur le coût par clic (CPC), qui un impact sur vos dépenses.

Au sommaire


Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Google Search

Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Google Display ?

Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Google Shopping ?

Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Facebook ?

Comment réduire le coût par clic (CPC) des publicités Instagram ?

Conclusion

Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Google Search


Google Search est le point de départ de tout annonceur numérique pour développer sa présence en ligne. Pourtant, le coût d’exploitation des annonces de recherche Google en déconcerte encore plus d’un.

Quel est le CPC moyen des annonces Google Search en 2021 ?

Au cours des quatre dernières années, le CPC moyen des annonces Google Search a varié entre 2,39 et 2,69 dollars aux États-Unis. Cette moyenne est légèrement plus élevée pour les secteurs juridique et gouvernemental. Les données de Wordstream indiquent un CPC moyen de 2,39 $, mais si vous excluez le secteur juridique de la liste, le CPC moyen est de 1,72 $.

Historique des CPC des annonces de recherche Google :
• 2018 : 2,69 $ (entre 1,16 $ et 6,75 $)
• 2019 : 2,41 $ (entre 1,30 $ et 6,35 $)
• Avril 2020 : 2,76 $ (entre 0,82 $ et 10,96 $)
• Juin 2020 : 2,39 $ (entre 0,21 $ et 15,82 $)

Bien que les annonces de recherche existent depuis le plus longtemps dans le monde de la publicité numérique, les gens ont toujours l’impression de lutter pour diminuer leur CPC. Voici donc trois conseils pour réaliser des économies :

1. Choisissez vos mots-clés avec discernement, et ne vous contentez pas du mot-clé le moins cher !

La recherche de mots-clés est une évidence lorsqu’il s’agit de la recherche sur Google, mais il ne s’agit pas seulement d’écarter les mots-clés les plus chers en moyenne. Notre conseil : n’ignorez pas un mot-clé en raison de son prix, mais choisissez-le en fonction du volume et des types de requêtes de recherche que vous souhaitez attirer.

Par exemple, si votre mot-clé le plus rentable est aussi le plus cher, vous ne pouvez pas vous en priver. Mais vous pouvez en revanche réduire votre liste de mots-clés pour économiser sur les autres dépenses pendant que vous enchérissez sur ce mot-clé à forte conversion.

Ou bien, un mot-clé plus coûteux peut avoir un volume de recherche moyen plus élevé, ce qui peut se traduire par un plus grand nombre de clics sur votre site Web — augmentant ainsi votre CTR attendu. Cela améliore votre score de qualité, ce qui vous permettra d’obtenir plus de clics pour moins chers à long terme.

En résumé, vous pouvez toujours choisir vos mots-clés en fonction de leur coût. Mais assurez-vous de prendre également en compte le volume et l’intention derrière ces mots-clés. Un bon mélange de mots-clés à faible coût et de mots-clés à forte rémunération vous permettra d’obtenir le CPC le plus bas possible sans sacrifier la qualité ou la quantité des conversions.

2. Améliorez vos annonces et vos pages de destination pour augmenter votre score de qualité

N’oubliez pas que les enchères ne représentent que la moitié de la bataille lorsqu’il s’agit de payer pour un clic dans une enchère. Par exemple, un annonceur dont l’enchère est faible, mais le score de qualité élevé peut tout de même remporter l’enchère et être plus susceptible d’obtenir un clic à moindre coût (c’est un cas où le score de qualité est important).

Google est prêt à faire ce compromis, car il souhaite gagner le plus d’argent possible avec les annonces de recherche payante sans sacrifier l’expérience de l’internaute. Google acceptera donc une offre qui se traduit par un clic moins cher si cela signifie que l’annonce sera plus utile pour l’internaute (en d’autres termes, un score de qualité plus élevé).

Outre le taux de clics attendu, le score de qualité de votre mot-clé tient également compte de la pertinence de l’annonce et de l’expérience de la page de destination. Essayez donc de consacrer du temps à l’actualisation régulière de vos annonces et à l’inclusion de nouveaux mots-clés pertinents.

Vous pouvez également jeter un coup d’œil aux suggestions de Google à partir de la section d’édition des annonces de la plateforme pour voir où se situe la force de votre annonce actuelle et ce que vous pouvez améliorer.

Pour ce qui est de vos pages de renvoi, assurez-vous que vos principaux mots-clés figurent sur la page, tout comme vous le feriez pour le texte de votre annonce.

3. Essayez le Réseau de partenaires de recherche

Le réseau de partenaires de recherche de Google permet à vos annonces d’être diffusées sur tout autre site doté d’une fonction de recherche en ligne et appartenant à la famille Google.

Historiquement, les clics provenant des partenaires de recherche étaient moins chers, car moins concurrentiels. Vous pouvez choisir d’y faire figurer votre campagne et mesurer les résultats par rapport à la SERP de Google quand vous le souhaitez, ce qui constitue un excellent moyen de tester les clics les moins chers


Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Google Display ?


Les annonces Google Display se comportent différemment des annonces Google Search, ce qui rend l’estimation des coûts un peu plus confuse. Pour vous aider, voici les données les plus récentes concernant Google Display :

Quel est le CPC moyen des annonces Google Display en 2021 ?

Au cours des quatre dernières années, le CPC moyen des annonces Google Display a diminué. D’après Wordstream, il est passé de 0,66 $ à 0,41 $. Et si vous retirez les secteurs de l'Occasions et des Cadeaux, le coût par clic (CPC) encore plus bas et passa à 0,34 $.

Historique des CPC d’affichage :
• 2017 : 0,67 $
• 2018 : 0,63 $ (allant de 1,16 à 6,75 $)
• 2019 : 0,59 $ (allant de 0,60 à 0,81 $)
• Avril 2020 : 0,41 $ (entre 0,28 $ et 1,01 $)

La réduction des CPC pour les annonces Google Display n’est pas un objectif commun, car ils sont souvent de quelques centimes par clic. Malgré tout, vous devez considérer vos efforts publicitaires de manière globale afin de voir où vous pouvez économiser pour compenser les zones qui valent la peine d’investir davantage.

Voici quelques idées pour réduire encore davantage vos CPC d’affichage afin de pouvoir consacrer ces dépenses à des mots-clés potentiellement plus chers et de plus grande valeur dans la recherche.

4. Exploitez les exclusions

Étant donné que les publicités Display peuvent être affichées par défaut dans tout le réseau Display, il est important d’utiliser les exclusions pour éviter de dépenser pour des clics plus coûteux et non pertinents.

Il y a les exclusions normales disponibles pour tous les types de campagnes que vous pouvez également appliquer à Display, comme les emplacements.

En plus des éléments de base indispensables, comme les emplacements, voici quelques exclusions spécifiques à Display que vous voudrez également vérifier :

• Sujets : Y a-t-il des types de pages dont le contenu est lié à des sujets qui ne conviendraient pas à votre publicité Display ?

• Publics : Existe-t-il des publics supplémentaires que vous ne souhaitez pas cibler ? Par exemple, vos clients ou vos audiences de remarketing.

• Placements : Voulez-vous afficher votre publicité sur tous les types de sites Web ou d’applications ?

Vous pouvez facilement mettre à jour et gérer les exclusions d’affichage avec les listes d’exclusion dynamiques de Google.

5. Réévaluez vos enchères

Le montant que vous êtes prêt à payer par clic est en corrélation avec le montant que la plateforme est prête à accepter. Si la concurrence et d’autres facteurs vous aident à déterminer le montant de l’enchère pour vos groupes d’annonces Display (l’enchère manuelle n’est définie qu’au niveau du groupe d’annonces sur Display), vous pouvez également essayer de réduire votre enchère CPC maximale afin de n’attirer que les clics correspondant à votre budget.

Cependant, si vous utilisez une stratégie d’enchères automatisée, vous ne pouvez pas toujours faire cet appel spécifique (sauf si vous ajustez l’objectif, le maximum ou la cible de la stratégie).

Votre meilleure chance est de faire des tests A/B sur les stratégies d’enchères qui vous semblent les plus efficaces.

6. Testez votre ciblage d’audience grâce à l’A/B testing

En plus de tester les différentes façons d’enchérir pour obtenir l’offre la plus basse possible, vous pouvez également appliquer plusieurs audiences à votre campagne Display et comparer celles qui obtiennent les CPC les plus bas. L’approche est similaire à celle utilisée pour sélectionner des mots-clés dans une campagne de recherche.

L’audience, qui rapporte le plus, n’a pas forcément le CPC le plus bas. Cependant, il est préférable d’essayer plusieurs audiences pour voir laquelle vous rapporte le plus d’argent, ou pour avoir un équilibre sain entre une audience à forte rémunération et une audience à faible coût.


Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Google Shopping ?


Les campagnes Google Shopping peuvent être délicates à appréhender, car leur infrastructure est différente de celle à laquelle vous êtes habitué pour la recherche ou l’affichage.

Quel est le CPC moyen des annonces Google Shopping en 2021 ?

D’après les données les plus récentes de Wordstream, le CPC moyen des annonces Google Shopping est de 0,58 $, avec une fourchette allant de 0,17 $ à 1,55 $.

Historique des CPC de Google Shopping :
• 2019 : 0,66 $ (allant de 0,34 à 1,09 $)
• Avril 2020 : 0,66 $ (entre 0,29 $ et 1,07 $)
• Juin 2020 : 0,58 $ (entre 0,17 et 1,55 $)

Réduire le CPC des campagnes Google Shopping nécessite du temps et de la patience ! Voici quelques moyens de prendre une longueur d’avance dès maintenant pour obtenir des résultats de CPC plus bas sur le long terme :

7. Créez des listes de mots-clés négatifs incluant quelques concurrents

Puisque vous ne pouvez pas choisir vos mots-clés dans les campagnes Google Shopping, une liste négative de mots-clés saine est au cœur de toute campagne Shopping efficace.

Mais comment pouvez-vous optimiser cette liste pour le CPC ?

Nous savons qu’une concurrence plus forte sur les SERP peut faire grimper les prix au CPC. Il peut alors être judicieux d’éliminer les noms de concurrents de grande marque qui, selon vous, ne correspondent pas aux produits de votre entreprise sur les SERP, en particulier si vous êtes une marque encore peu connue.

De cette façon, vous êtes sur un pied d’égalité et vous ne payez pas pour des clics plus chers parce que vous apparaissez à côté de produits de grandes marques.

8. Essayez la structure « prioritaire » pour les enchères

Il est recommandé de hiérarchiser la structure de votre campagne Shopping en fonction du type de trafic que les produits visent. Ainsi, vous serez en mesure de répartir vos enchères pour réaliser des économies sur votre CPC global.

Par exemple, la concurrence pour les recherches génériques est plus élevée, et ce public se situe davantage en haut de votre entonnoir de conversion.

Si vous ne voulez pas gaspiller vos enchères élevées sur des recherches qui ont une faible probabilité de conversion, mais essayer tout de même de capter ce public, il existe une solution : la structure de campagne d’enchères prioritaire.

Elle fait prendre des risques sur le CPC, mais aide à faire évoluer vos campagnes.

9. Optimisez les attributs de votre flux de produits

Google associe vos produits à des recherches basées sur votre flux de produits. Si vos attributs sont inadaptés, vous avez plus de chances de gaspiller votre CPC sur des clics non pertinents.

Si vous avez l’impression que votre CPC est élevé, prenez du recul et examinez votre flux de produits. Tous les attributs sont-ils exacts pour chaque produit ?
Pouvez-vous modifier les attributs de vos produits pour mieux correspondre à l’intention de votre chercheur idéal ?

En répondant à ces questions et en optimisant manuellement votre flux de produit Google Shopping, vous aiderez Google à faire correspondre vos annonces de produits aux meilleures recherches possibles afin de maximiser la valeur de chaque clic que vous obtenez.


Comment réduire le coût par clic (CPC) des annonces Facebook ?


Les annonces Facebook sont totalement différentes de celles de Google, car elles ne peuvent pas s’afficher dans le cadre d'unechercheur. Vous devez donc les optimiser non seulement pour qu’elles puissent s’afficher lorsque quelqu’un parcourt les applications Facebook (y compris Facebook, Messenger et Whatsapp), mais aussi pour obtenir le clic le moins cher possible.

Quel est le CPC moyen des publicités Facebook en 2021 ?

Pour tous les objectifs de campagne confondu, le CPC moyen des publicités Facebook est de 0,97 $, avec une fourchette allant de 0,25$ (ventes par catalogue) à 3,30$ (notoriété de la marque).

Bien que ce ne soit pas aussi simple que de choisir le mot-clé le moins cher, la plateforme publicitaire de Facebook permet d’apporter des modifications intéressantes pour réduire le CPC :

10. Faites des tests A/B sur votre texte publicitaire

L’une des façons les plus simples d’optimiser les clics sur Facebook est d’essayer de modifier le texte de votre publicité Facebook.

Vous seriez surpris de constater que deux annonces différentes au sein d’un même ensemble d’annonces peuvent générer des CPC moyens complètement différents.

Cela est dû au fait que l’apprentissage automatique de Facebook classe votre publicité avant de décider quand, où et à quelle fréquence la diffuser.

Si Facebook détermine que le texte et les images de votre publicité ne susciteront pas d’actions, vous paierez plus cher pour le clic de cette publicité.

Pour effectuer un test A/B sur vos publicités Facebook, essayez d’intervertir les images, les boutons CTA ou le texte pour améliorer le CPC de votre publicité Facebook.

11. Choisissez judicieusement l’objectif de votre campagne

Choisir le mauvais objectif peut être une erreur coûteuse en matière de publicité Facebook.

En effet, l’objectif de votre campagne Facebook détermine comment votre publicité sera diffusée. À l’instar des stratégies d’enchères automatisées de Google, certains objectifs peuvent entraîner un CPC plus élevé, car ils donnent la priorité à d’autres actions.

Par exemple, un objectif de campagne optimisé pour les conversions peut s’afficher à des moments où le CPC est plus élevé parce que vous êtes plus susceptible de convertir.

Le mieux est d’essayer un objectif de campagne qui correspond le mieux à votre objectif final, et si vous n’êtes pas sûr, divisez vos campagnes pour tester deux objectifs simultanément !

12. Essayez la programmation des publicités

La programmation des publicités est une fonction qui permet de réaliser des économies et que vous pouvez appliquer aux ensembles de publicités de vos campagnes Facebook.

Bien que cette fonction ne soit disponible que si vous avez défini un budget à vie, vous pouvez utiliser la programmation des publicités comme un moyen de contrôler globalement vos coûts Facebook et même votre CPC, car c’est vous qui décidez du moment où vos publicités sont diffusées.

Ainsi, si vous remarquez que vous avez attiré des clics non pertinents qui font grimper votre CPC, mais qui ne convertissent pas, vous pouvez réfléchir aux moments où votre public appréciera le plus votre publicité.

Si vous êtes propriétaire d'un bar et que vos publicités Facebook sont diffusées à l’heure du petit-déjeuner ou en dehors des heures d’ouverture, vous risquez de faire grimper votre CPC sur des clics gaspillés !


Comment réduire le coût par clic (CPC) des publicités Instagram ?


Sous l’égide de la plateforme Facebook, les publicités Instagram vivent au sein d’un autre média social qui peut être délicat à démêler lorsqu’il s’agit d’en découdre avec votre CPC.

Quel est le CPC moyen des publicités Instagram en 2021 ?

Le CPC moyen d’Instagram est de 1,23 $ pour tous les objectifs de campagne, avec une fourchette de 0,20 $ (trafic)-7,00 $ (génération de prospects).

Le CPC actuel de votre publicité Instagram n’est pas une fin en soi, ne l'oubliez pas ! Mais vous pouvez tout de même travailler pour obtenir un CPC plus faible grâce aux optimisations suivantes :

13. Personnalisez les placements

Si vous diffusez des publicités uniquement sur Instagram à partir de la plateforme de Facebook, alors vous savez déjà que vous pouvez personnaliser vos placements.

Cependant, même au sein des placements Instagram, il existe de multiples façons d’afficher : sur les stories, les fils d’actualité, et plus encore.

Veillez à sélectionner les placements Instagram qui correspondent le mieux à votre type de publicité.

14. Soyez sélectif dans votre ciblage

Avec une plateforme aussi saturée, il est vital d’être sélectif quant aux personnes auprès desquelles votre publicité s’affiche. Pour vous épargner un CPC élevé sur Instagram, ne ratissez pas large.

Avec autant d’options d’audience parmi lesquelles choisir, n’ayez pas peur d’être sélectif en fonction de l’âge, de l’emplacement et des intérêts lorsque vous configurez votre ensemble d’annonces.

15. Concentrez-vous sur l’engagement

Après avoir configuré votre ensemble d’annonces pour un ciblage et des placements spécifiques, concentrez-vous sur le contenu des annonces qui suscitera l’engagement.

Lorsque vos annonces suscitent des actions telles que des commentaires, des likes et des partages, l’algorithme d’Instagram vous classera plus haut.

Vos annonces seront également plus susceptibles de générer des conversions et de la croissance, car elles capteront l’attention de votre public.

Pour commencer, essayez une publicité vidéo Instagram pour inciter votre public à participer dans les commentaires.


En conclusion


Pour réduire votre CPC dans les annonces de recherche Google :

• Choisissez judicieusement vos mots-clés (et pas seulement en fonction de leur coût)
• Améliorez vos annonces et vos pages de destination pour obtenir le meilleur Quality Score
• Essayez le réseau de partenaires de recherche

Pour réduire votre CPC dans les annonces Google Display :
• Tirez parti des exclusions
• Réévaluez vos enchères
• Testez votre ciblage d’audience en A/B test

Pour réduire votre CPC dans les annonces Google Shopping :
• Créez des listes négatives de mots-clés qui incluent des concurrents
• Essayez la structure d’enchères « prioritaires ».
• Optimisez les attributs du flux de produits

Pour réduire votre CPC dans les annonces Facebook :
• Faites des tests A/B sur votre texte d’annonce.
• Choisissez judicieusement les objectifs de votre campagne
• Essayez la programmation des annonces

Pour réduire le CPC des publicités Instagram :
• Personnalisez les placements
• Soyez sélectif dans le ciblage
• Concentrez-vous sur l’engagement

Vous souhaitez être accompagné dans l’optimisation de vos campagnes Google, Facebook ou Instagram ? Contactez-nous, nos équipes expertes de la publicité en ligne se feront un plaisir de vous éclairer sur un sujet précis ou vous accompagner sur le long terme.

Adenlab, votre agence technologique, partenaire de votre acquisition multiplateforme

Prenons rendez-vous et discutons de vos besoins.
Nous vous rappellerons dans les plus brefs délais.

Message envoyé, à bientôt